Share On Facebook
Share On Twitter
Share On Google Plus
Share On Youtube
Where is the love...

Where is the love… La seule question qui mérite une réponse…

Après avoir vu le tag ci-dessus, au détour d’une promenade nocturne, il nous est apparu évident que cette question méritait une réponse…Que nous avons tenté de rechercher dans la musique…

Après écoute des tracks low tempo de la nouvelle génération d’artistes Hip Hop RNB US ou Français, nos oreilles n’ont pu que constater que l’amour, tel qu’il était chanté dans les années 2000 “semblait” avoir disparu… Nous disons bien “semblait” et nous vous expliquons pourquoi…

Entendons-nous bien, cet article ne se veut en aucun cas nostalgique des love songs Hip Hop d’il y a 15-20 ans (quoi que…), et n’est en aucun cas une énième publication passéiste s’attardant sur l’évolution du Hip Hop, il ne s’agit ni plus ni moins que d’un article soulignant une vérité sociétale : L’AMOUR EST MORT…

Ne dit-on pas que l’ART est expression la plus représentative d’une époque ? Que l’art ne reproduit pas le visible, mais qu’il rend visible (cf. Paul Klee) ? Si tel est le cas, la musique l’est aussi et se veut la vibration de la société vers laquelle elle se propage.

Partant de cette hypothèse, le parallèle entre love songs 2015 et la société était facile à tracer. Aujourd’hui les sons qui deviennent des hits, et qui prennent d’assaut l’inconscient collectif, ne parlent pas d’amour, mais de sexe. l’Amour est vilipendé, à l’instar des beats trop suaves, mélancoliques et exaltés auxquels nous avaient habitués Ginuwine (Cf.Differences, Stingy), Ruff Endz (Someone to love you), Sade (No Ordinary Love), Boyz II Men (I’ll Make Love To You), D’Angelo (Brown Sugar) pour ne citer qu’eux…

Ok, nous l’admettons, le sexe a toujours été présent et chanté de manière crue dans le Hip Hop (Ying Yang Twins  -Wait; Camron- Boys, Chingy : Right thurr), mais cette manière n’était en aucun cas la norme et le genre le plus plebiscité par les artistes eux-mêmes. Ce n’était pas ce qu’ils voulaient rendre visible, car ce n’était pas représentatif de la société dans laquelle ils vivaient.

Même 2Pac (Me & My Girlfriend) et le label Bad Boys Record savait s’emparer de ce thème sans tomber dans la vulgarité. Les titres de Biggie Smalls sont là pour nous le rappeler, ou les titres plus récents de P.Diddy (Last Night) et consorts (I Need A Girl I & I Need A Girl II). L’Amour avait toute sa place et n’était pas synonyme de faiblesse, comme veulent nous le faire croire les titres des artistes d’aujourd’hui.

Cela nous oblige donc à savoir si la tendance est vraiment de porter aux nues l’absence de tout sentiment dans nos rapports. Est-ce donc la norme de notre société. En sommes-nous vraiment arrivés là?

Tout porte à croire que oui à l’écoute de chansons d’artistes émergents -donc encore proche de la réalité des mortels- comme MZ et leur titre “Embrasse-Moi”, qui comporte des lyrics assez explicites :

“Ensemble nous sommes mignons comme tout
On fume, On tise, On B***e, ensemble on parle de tout,
Sans parler d’amour, pas d’ça entre nous

Ou encore les chansons de Rufyo (“J’en ai rien à foutre de toi, et toi de moi, alors donne toi”) dont nous avait déjà parlé, ou d’artistes plus mainstream comme B2O (“J’te b***e, j’te laisse à l’hôtel”) ou Wiz Khalifa (I’m talking one night, no feelings involved).

Il semblerait que notre société et non seulement les artistes qui la décrivent/chantent/dessinent aient oublié le message ou l’aient adapté à notre époque. Si tel est le cas, faisons-nous bien de le faire ? Est-ce vraiment la fin des histoires d’amour Disney  et l’avènement de cette époque post-apocalyptique Mad Max/Hokuto no Ken ? Tout nous pousse à le croire…

Même les histoires d'amour version Disney deviennent plus...sexe ;)

Même les histoires d’amour version Disney deviennent plus…sexe 😉

 

Mais il évident, qu’il subsiste de l’Amour, quelque part, après l’écoute de son comme ceux de Wizkid – Ojuelegba :

ou Stuck on you de Benzel ft Tory Lanez :

HIPOPERS, HIPOPEUSES, HUMAINS, HUMAINES, n’oublions pas qu’il n’y a qu’un seul message : l’AMOUR.

FullSizeRender (21)

Tagged with →  
Share →
Show Buttons
Hide Buttons