Share On Facebook
Share On Twitter
Share On Google Plus
Share On Youtube

Première grand-messe techno à s’implanter à Paris et à Montreuil, le Weather Festival fait exploser la capitale et invente le clubbing pour tous. Glaaam y était.

Alors que tous les amateurs de nuits sans fin s’étaient résignés à s’exiler à Berlin, suivant le petit train-train déglingué des easyjet-setters, un festival à Paris et à Montreuil fait enfin surgir l’espoir du renouveau techno en France, tant dans le cœur des vieux ravers que dans celui des apprentis teuffeurs. En trois jours de dinguerie, la première édition du Weather Festival a tout raflé: les meilleurs DJ, les hystéries collectives plus épiques et surtout l’assurance d’une implantation durable tant localement que dans la sphère techno, imposant l’idée qu’une musique libre et sans concession peut aussi être bankable.

 

Share →
Show Buttons
Hide Buttons