Share On Facebook
Share On Twitter
Share On Google Plus
Share On Youtube

11064186_10206388188724316_1001758255_o

“Tennin is the nickname of a young Paris-based female vocalist. Her music is made out of the blend of minimal electrobeats and warm soulful vocals, hence creating a kind of electrosoul fund. With her first singles, she prepared the path toward her second EP which promised to be just as delicate, yet deep as her previous work…”

Voilà comment aurait pu commencer le début de cet article sur Tennin, qui est le deuxième prénom d’origine peulh – et sans rapport avec les nymphes musiciennes présentes dans la religion bouddhiste – de cette jeune artiste originaire du sud de la France, aux influences multiples, ayant choisi la langue de Shakespeare pour exprimer son art et décrire son univers…

Ou plutôt ses univers…En effet, elle reconnaît volontiers sur son site www.tenninmusic.com, être sous audio-perfusion continue d’artistes tels James Blake, FKA Twigs, Dre, Cypress Hill.

Étrange qu’elle n’ait pas cité The Weeknd, artiste dont l’univers (et les tracks, style Adaptation ou Kiss Land), semble se rapprocher le plus de ce que nous propose la jeune artiste, à travers ses ballades low tempo, comme DICHOTOMY, VOLT-FACE et le très bon Remix d’un morceau culte de Bob Marley, IS THIS LOVE :

Vous l’aurez entendu, l’harmonie générale de ces tracks peut à première écoute paraître très sombre, mais l’ambiance véritable est à capter dans ses lyrics et surtout dans le personnage qui habite son être et qu’elle autorise à sortir de temps à autre, façon LEGION, mutant Omega et fils de Professeur X.

Mais soyons francs, définir Tennin relève de l’impossible. Qui peut décrire un Alien, ou encore un OVNI, sans tomber dans les clichés connus de tous. Elle même le dit, et en a fait son slogan : “NAME HER MUSIC THE WAY YOU HEAR IT”.

Mais apportons une petite correction à ce slogan, ce genre de musique ne s’écoute pas, il se ressent.  Tels les sentiments naissant à l’écoute de certains de ces morceaux, où l’on ressent que la chanteuse vit un rêve éveillé et nous “INCEPTIONNE” en implicitant le fait que la vraie vie serait celle que l’on vit dans nos rêves, rêves où nous voyons des choses, rencontrons des gens, allons dans des mondes inouïes. Elle, son monde semble fait de mélodies, low et mid tempo grand max (on espère un gros titre plein de bass dans le futur), de featuring en tout genre, et de sonorité expérimentale (genre Soulful). Tennin ou la confusion des genres à son paroxysme.

Bref, son timbre de voix similaire à celui de Kiezsa dans (BAD THING ft Joey Badass) , une diction anglaise teintée de la chaleur du sud, font de Tennin, une alternative crédible à ce que la scène française sclérosée et immobile propose actuellement.

Par ailleurs, Tennin s’est essayée à chanter en français dans le cadre d’un beau projet destiné à sensibiliser sur le travail des enfants dans le monde…On vous laisse écouter et apprécier.

Un vent (ou devrais-je dire, une onde) de fraîcheur semble souffler sur l’industrie musicale (Tindal, Mixtape/EpPde Drake), et il est à parier que Tennin déversera également un peu de fraicheur sur cette industrie en pleine surchauffe, avec 2-3 titres bien placées, pour calmer tout ce monde.

“Mademoiselle/Madame, nous vous le disons haut et fort, votre second EP est attendu impatiemment par les 3000 et quelques personnes qui ont écouté DICHOTOMY lors de votre mise en avant sur les INROCKS. Et terminons par les mots suivant : nous vous avons compris. Votre message est bien reçu et voilà ce qu’il dit : Rien est définitif, tout est évolutif.” 

Toute l’actualité (vidéo, photos, exhibition, sorties) de Tennin, est sur son site www.tenninmusic.com.

 

Tagged with →  
Share →
Show Buttons
Hide Buttons