Share On Facebook
Share On Twitter
Share On Google Plus
Share On Youtube

Kid Cudi : Le Son Dans La Peau

Kid Cudi, The Man On The Moon

Si Kid Cudi était un personnage de manga, on pourrait aisément le comparer à Ikki, le chevalier Phoenix de Saint Seiya (Les Chevaliers du Zodiaque pour les plus nuls). Sombre, torturé, suicidaire, le seul à pouvoir traversé les Enfers et en revenir avec le sourire…Une classe folle.

Ikki, le cousin éloigné de Cudi

2016 aura été difficile pour Mescudi : internement de son plein gré en HP après dépression, beef avec Yeezy, Drake et craquage en règle contre toute l’industrie musicale sur Twitter… Du pur Mr Rager.
Beaucoup d’artistes ne s’en seraient pas remis après s’en être pris à ces piliers du Hip Hop Mainstream ou à cette industrie si cruelle. Demandez à Meek Mill, le pauvre essaie toujours de se relever de son beef avec Drake, ou Britney Spears qui n’est jamais réellement revenue de ses prestations sous perf de Coke…

Kanye et Cudi, Calin Pré-Beef !!

Mais Cudi n’est pas de ces gens là. Une petite mise au vert lui aura suffi pour revenir et sortir un des meilleurs albums de 2016, aussi puissant que celui de Childish Gambino. Aussi simple que ça. Cudi ne fait jamais dans la demi-mesure. Soit ses albums sont des tueries remplies de hit (Man On The Moon, IndiCud) soit ce sont des ratés monumentales car trop expérimentals ou trop lunaires (Speedin’ Bullet 2 heaven, Satellite Flight). Cudi a semblé se chercher sur ses derniers albums qui soyons honnêtes étaient des véritables traquenards auditifs, nous révélant que l’homme avait passé trop de temps sur la surface caché de la lune (abus excessif de codéine) ou avec le chaman de ses ancêtres Indiens. Sa posture rock progressif façon Hendrix était trop agressive et pas assez naturelle pour nous y faire adhérer.

Kid Cudi, ambiance chamanique et trip acidulée…

Avec Passion, Pain & Demon Slayin, Kid Cudi dit à son public qu’il en a fini avec ses démons au travers de 19 chansons de 3-4 minutes chacune, composée de beats efficaces comme celui d’ILLusion, Surfin ou Does It. Il s’accorde même des feats avec Pharell Williams (Flight At First Sight) ou Travis $cott (Baptized In Fire). La joie de vivre l’habite à nouveau. Et ça fait du bien à l’âme.

Cudi se met à nu sur cet album…Et on aime

Son retour nous donne envie d’être en dépression et en proie au suicide. Ainsi, peut-être reviendrions-nous à notre   meilleur ?

Parfait : faisons un break, touchons le fond, faisons un huis clos avec nous-même, et faisons une réelle introspection. Et surtout arrêtons les substances. Ok, Lindsay Lohan..? LOL.

Cudi, tu ne recommences plus, ok?

 

Longue vie à Cud’ qui semble avoir trouver une nouvelle “Frequency” d’expression.

Share →
Show Buttons
Hide Buttons